Loading

Le Laboratoire d'Imagination Insurrectionnelle

header image (gif) for who page header image (gif) for who page

Qui

Qui

« Ce n'est pas une compagnie de théâtre normale, vous savez. »

Scotland Yard, 2004 (siège de la police britannique)

À propos

Célèbre pour avoir ourdi la désobéissance de masse à vélo pendant la COP15, le sommet des Nations unies sur le climat à Copenhague, parcouru le Royaume-Uni en recrutant une armée de clowns rebelles, construit un phare illégal à la place d'une tour de contrôle d'aéroport, lancé une régate de radeaux rebelles pour bloquer une centrale à charbon et avoir refusé d'être censuré par le musée Tate Modern de Londres, le Laboratoire d’Imagination Insurrectionelle longe la ligne de crête entre l'art et l'activisme depuis 2004.

Nous réunissons des travailleur·euse·s culturel·le·s et des activistes pour co-concevoir et mettre en œuvre des formes créatives d'action directe qui se veulent aussi joyeuses que politiquement efficaces. Nous formons des personnes à l'art d’entremêler résistance et créativité et à la construction de formes d'organisation horizontales et résilientes. Nous nommons ce que nous faisons des « expérimentations », car nous pensons que le courage et la créativité se nourrissent du droit d'échouer. Nous croyons que le rôle de l'art en cette ère du Capitalocène n'est pas de vous montrer le monde mais de le transformer ensemble.

Depuis sa naissance dans un squat londonien, le Laboratoire d’Imagination Insurrectionnelle a tenté de multiplier des lisières de toutes sortes. De même que l’endroit où la forêt devient prairie s’avère être la partie la plus dynamique de cet écosystème, c'est dans ces interstices qu'une multitude d'espèces différentes coexistent et que l’évolution est la plus rapide. Les possibles émergent dans ces espaces d’entre deux, les trans espaces, les mondes non binaires, les haies et lisières enchevêtrées.

Entre performance et pédagogie, protestation et poésie, le Laboratoire de l'Imagination Insurrectionnelle cherche à naviguer dans ces contextes liminaux. Certains jours, vous nous trouverez à travailler dans une institution culturelle traditionnelle telle que le Berliner Festspiele, d'autres jours à nous organiser avec des mouvements sociaux radicaux tels que le Camp pour l'Action Climatique. Nous pouvons enseigner au Royal Institute for Theatre, Cinema and Sound à Bruxelles ou former des personnes à la désobéissance avec 350.org pour bloquer un sommet de l'ONU, écrire des livres et des articles pour la presse ou concevoir des rituels de Beltane avec une communauté révolutionnaire.

Quel que soit le contexte, nous essayons de ne pas séparer notre éthique de notre esthétique, notre pratique de notre vie quotidienne. Depuis 2016 suite à notre désertion de la métropole, nous vivons sur la zad, la zone à défendre, à Notre-dame-des-Landes en Bretagne, autrefois surnommée « territoire perdu de la République » par des politiciens français. Ces 1650 hectares de zones humides, de terres agricoles et de forêts étaient voués à être détruits pour construire un aéroport international, mais en 2018, après 40 ans de lutte, l'infrastructure infernale a été vaincue grâce à des formes créatives d'action directe et d'occupation du territoire.

Pour nous, l'art, comme le communisme, est simplement une « discipline d'attention », et jamais nos mondes n'ont eu autant besoin qu'on leur accorde soin et attention.

LIRE PLUS

« Cela nous rappelle l'époque du théâtre de rue et du théâtre libre, lorsque l'on tentait encore des utopies sociales, de manière anarchique, avec joie. On y dit adieu à la représentation... C'est donc la forme la plus radicale du théâtre. »

Frauke Hartmann, Frankfurter Rundschau, 2010 à propos de Flow, Swarm, Flood.

Biographie des co-fondateur·ices

Photo Isabelle Frémeaux Photo Jay Jordan Photo The Vacuum Cleaner

Isa Fremeaux (elle) est éducatrice, facilitatrice et autrice. Elle a grandi en France avant de partir à l'aventure à Londres, où elle a travaillé comme journaliste free lance, professeur de français et administratrice d'une compagnie de « community arts », tout en réalisant une thèse de doctorat sur le concept de communauté. Elle est devenue Maître de Conférences en Media et Cultural Studies à Birkbeck College-University of London (GB) où elle a exercé pendant 10 ans, avant de déserter l’Université pour respirer le vent de la liberté et du collectif.
Engagée dans les mouvements sociaux depuis quasiment vingt ans, elle y a facilité des assemblées de plusieurs centaines de personnes, co-organisé des mobilisations internationales et des camps climat, formé des milliers de personnes à la réinvention des modes de désobéissance...
Sa passion est d'explorer les dynamiques collectives et toutes les manières dont celles-ci peuvent être rendues plus fructueuses et joyeuses, notamment via l'éducation populaire et les rituels. Elle prête ses compétences à divers collectifs, groupes et associations dans des missions d'accompagnement et de développement. Isa habite la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, avec JJ, et co-anime le Laboratoire d'Imagination Insurrectionnelle. LIRE PLUS

Jay (anciennement John) Jordan (il/iel) est qualifié d'"extrêmiste intérieur" par la police britannique, et de "magicien de la rebellion" par la presse française. JJ a passé trois décennies à appliquer à l'action directe ce qu'il a appris du théâtre et de la performance.
Iel aime les espaces intermédiaires de toutes sortes, en particulier ceux entre l'art et l'activisme, la culture et la "nature", le masculin et le féminin, la protestation et la proposition. Iel s'est produit dans des musées et des festivals internationaux de théâtre, a formé des personnes dans des squats, co-organisé des camps climatiques, chorégraphié des émeutes carnavalesques, écrit une pièce radiophonique pour la BBC et un opéra pour une seule personne. Auteur.ice, art activiste, travailleur.euse du sexe à temps partiel et fauteur.euse de troubles à plein temps, JJ habite la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, avec Isa, et co-anime le Laboratoire d'Imagination Insurrectionnelle. LIRE PLUS

The Vacuum Cleaner (co-fondateur et membre de 2004 à 2009) est un artiste vivant et travaillant en GB. Son travail à propos de ce monde qui merde est à la fois candide, provocateur et ludique.
http://www.thevacuumcleaner.co.uk/